News

L’adolescence et la mucoviscidose …

Catégories : News

Le Après avoir traversé pas mal d’étapes pénibles – pour les parents : le diagnostic de la maladie de leur enfant, l’organisation des soins au quotidien (les médicaments, les aérosols, les séances de kiné, la vigilance face aux bactéries), les contrôles médicaux fréquents et les hospitalisations – une certaine routine semble s’installer.

L’enfant subit tous ces traitements jusqu’au jour où il explose… L’enfant a grandi et surgit un autre « problème »… :
l’adolescence.

L’adolescence ! L’enfant se replie sur lui-même, parle moins, est parfois agressif. Bref le comportement « normal » d’un adolescent. Mais un adolescent qui doit gérer un problème supplémentaire : accepter et comprendre sa maladie.

La prise de conscience, surtout face au futur, est différente pour un enfant affecté par une maladie. « Pourquoi moi ? » « Quel va être mon avenir ? » L’enfant fait lui-même des recherches approfondies (Internet) et vous jette tout à coup à la figure : « je vais certainement mourir avant vous ! »

Comment réagir ? Le rassurer bien sûr : l’avancée des recherches, l’efficacité des traitements augmentant l’espérance de vie, etc. L’enfant se confie souvent à son kinésithérapeute mais ce n’est pas toujours suffisant. Et les parents culpabilisent, de façon croissante, avec le temps.

C’est la raison pour laquelle l’ALLM a décidé de prendre en charge les frais occasionnés par les séances prescrites chez un psychologue, qu’il s’agisse de la personne atteinte de mucoviscidose,de ses parents ou de ses frères et soeurs.

Si vous avez besoin d’un conseil ou d’une adresse, n’hésitez pas à vous adresser à un membre du Conseil d’Administration de l’ALLM via notre adresse email info@allm.lu. Toutes vos demandes seront traitées avec la plus grande confidentialité.

Auteur :Mike Beckers